01 01  

 

 

PIER PAOLO PASOLINI

Passionné par l'image, à la fois poète, cinéaste, peintre, Pier Paolo Pasolini suscita les passions autour de lui. Son œuvre débridée, iconoclaste, militantisme s'est faîte l'ennemie de toute une partie de la société italienne des années 60-70. Pasolini avait un goût marqué pour le sous-prolétariat urbain vu dans une perspective ou se mêlaient christianisme, marxisme et sexualité. Véritablement " enragé " face aux conformismes ambiants dans cette pieuse Italie, l'auteur bousculait, dérangeait. Athée, communiste mais possédé par le sens du péché, Pasolini nous propose une réflexion tout autant poétique que politique sur la foi et l'espérance.

La mort tragique de Pier Paolo Pasolini, assassiné sur une plage de Rome en 1975, a tendance à occulter son œuvre qui demeure encore aujourd'hui une magnifique leçon de cinéma.Sa mort, il l'avait en quelque sorte annoncée en prédisant la destruction de la culture et l'anéantissement du poète. Témoin enragé du fascisme puis de la montée du berlusconisme, il se jeta corps entier dans une résistance de tous les instants. Son courage faisant fi du danger, lui valut de nombreux procès et attaques. Mort à 53 ans, cet homme multiple a laissé des films, des pièces de théâtres, des poèmes et des écrits de toutes sortes.

 
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
     
 

" L'Italie est un pays qui devient toujours plus stupide et ignorant. On y cultive des rhétoriques toujours plus insupportables. Il n'y a pas, en plus, de pire conformisme que celui de gauche, surtout, naturellement, quand il est adopté par la droite. "

"Pécher n'est pas faire le mal. Le vrai péché, c'est de ne pas faire le bien. "

"La théologie est une des branches de la littérature fantastique."

"Le théâtre doit être ce que le théâtre n'est pas. "

"Celui qui se scandalise est toujours banal: j'ajoute qu'il est également toujours mal informé."